Restaurant de la Paix

Restaurant de la Paix
17, rue de Verdun
F-25340 Clerval

www.restaurantdelapaix.fr 

Tel. 0033 3 81 - 97 81 85

Vacances : mi-août pour deux semaines
Propriétaire et chef cuisinier : Nathalie Jacoulot
80 places assises au total (rez-de-chaussée et premier étage)

Conseil : Penser à réserver !

De l’extérieur le restaurant, situé directement à l’entrée sud de Clerval, est relativement discret. On penserait en fait qu’il s’agit d’un bar PMU. Il se trouve directement sur la route principale, il n’y a donc pas de places de parking près du restaurant. Mais vous pouvez vous garer un peu plus au sud, dans une large rue latérale face à la boucherie.

Si on regarde de plus près la carte qui est accrochée, on s’aperçoit qu’il s’agit d’un restaurant avec de grandes exigences. Nous y étions fin novembre 2006, un vendredi midi. Nous avons été très aimablement accueillis et conduits dans la salle à manger du premier étage. Au rez-de-chaussée se trouvent le bar et les tables pour les «invités du jour » (apparemment des habitués qui y ont mangé visiblement avec plaisir la plat du jour, ce jour-là des moules marinières).

La salle du premier étage a le charme de cette maison historique du 18ème siècle (c’est à dire des murs aux pierres apparentes, des poutres et une grande cheminée ouverte). Les tables sont recouvertes de nappes jaunes en damas, les verres sont charmants (des formes obliques pour les verres à eau, des pieds ondulé pour les verres à vin). Cette salle est relativement petite avec seulement six tables, ce qui crée une atmosphère très chaleureuse et conviviale).

Le midi, un menu du jour est proposé à un prix imbattable de seulement 18€ avec les différents choix suivants. (l’offre est écrite à la craie sur une ardoise). Le personnel explique avec plaisir les différents plats et donne également des information complètes sur les boissons).

le choix parmi trois entrées 

- Tarte fine au filet de rouget
- Sorbet au melon avec duo de jambon
- Salade au blanc de canard 

Le choix parmi trois plats principaux
- Filet de bœuf avec garniture
- Steak de requin
- Blanc de canard cuit avec garniture 

Nous avons naturellement prix le menu à 18€ et avons dégusté un délicieux repas. 

En apéritif et sur recommandation du chef, une spécialité de la région, ressemblant au Pineau des Charente (un cognac avec du jus de raisin, mûri dans un fût de chêne), bien frais et très délicat.

En amuse-gueule ou plus exactement en guise de bienvenu de la part de la maison, du fromage frais avec des dés de concombre et une tranche de blanc de canard fumé (naturellement compris dans le menu !)

Pour le vin, nous avons opté pour un Arbois-Chardonnay pétillant servi très frais (la demi-bouteille à 10€), au parfum très délicat et au goût de pommes vertes, très rafraîchissant, à recommander absolument !

Avec cela, des petits pains cuits maison et très croustillants – délicieux !

L’entrée était un sorbet de melon arrosé de porto blanc et servi avec un «duo de jambon» (une grande tranche de jambon cuit et fondant et une grande tranche de jambon fumé).

L’autre entrée était la tarte fine (pâte feuilletée) garni d’un filet de rouget bien fondant. Avec cela, une salade croquante (mâche et rucola) et une crème au pistou.

Comme plat principal, nous avons tous deux opté pour le blanc de canard pas trop cuit avec des frites faites maison et bien croustillantes et des haricots fins. Le tout très frais, bien chaud et excellent.

Pour finir (et toujours compris dans le menu à 18€), un choix de desserts qui nous a vraiment surpris servi sur un plateau dans des petites coupelles : crème brûlée, mousse au chocolat, îles flottantes avec de la crème anglaise, une délicieuse petite tarte au chocolat. Un choix incroyable, le tout très délicat et pas seulement pour les calories !

Vu le prix du menu, la très bonne qualité et le nombre des plats, on souhaiterait vraiment trouver la même chose plus près de chez soi.

Pour finir, un très bon espresso servi dans des tasses très design et en digestif un excellent marc de Bourgogne (conservé en fût).

Un grand éloge à la chef, Nathalie Jacoulot, qui (d’après les titres et documents accrochés dans la salle à manger) entretient une relation amicale et de collègue avec le cuisiner mondialement connu Paul Bocuse, qui de son côté vante les talents culinaires de Nathalie.

Nous étions vraiment satisfaits, notamment par le rapport qualité-prix, et nous reviendrons très certainement aussi tôt que possible et ne manquerons pas, à chaque occasion qui se présente, de recommander ce restaurant.

 

Recommandations des restaurants

Recommandations des restaurants